28 novembre 2013 - Emmanuel LEU T.

LE SAHEL : Territoire hostile à la vie ?

Sahel_region_hostile_la vie_mali_mauritanie_niger_algérie

Sahel, région d’Afrique qui constitue la zone de transition entre la partie aride du Sahara au nord et les régions tropicales plus humides au sud. La ceinture du Sahel s’étend de l’Atlantique à l’océan Indien, en passant par la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Soudan.

 

Cette zone est devenue aujourd’hui une zone de toutes les attentions avec la situation en Lybie et au Mali, ce qui rend cette zone plus vulnérable n’est pas seulement l’étendue mais aussi la présence des groupes armés qui circulent d’un Etat à un autre, une problématique Djihadiste qui se pose en Algérie et qui s’est exporté au Mali et des problématiques nationales et locaux, ce qui explique pourquoi le Mali est là où il en est aujourd’hui, d’une part avec une rébellion qui s’est alliée aux groupes Djihadistes et ces groupes qui ont étés tolérés voir accepté depuis 2003 dans le nord du Mali où ils ont pu s’installer. Et la révolution qui explique pourquoi la Lybie tente de devenir aujourd’hui un épicentre Djihadiste.

Selon une certaine opinion, la zone sahélienne a toujours été un territoire hostile à la vie, ce qui a fait qu’il soit le grand refuge des bandits et la question qui se pose est comment sécurisé cette zone ?

La problématique du sahel est sous régionale et donc la réponse ne peut être que régionale, pour arriver à sécuriser cette zone il faut des grands efforts de la part des pays qui partagent leurs frontières avec le sahel mais aussi l’aide de l’OTAN avec son matériel est souhaitable car eux seuls, les Etats voisins du sahel sont incapable et ont du mal à contenir non seulement les terroristes mais aussi les bandits de grand chemin.

La sécurisation du sahel, garantira ipso facto la sécurité des tous les autres pays qui ne sont pas du sahel mais qui sont touché aujourd’hui par cette situation, les états comme le Cameroun qui subi les dégâts collatéraux de cette insécurité ont besoin d’être sécurisé.

Et une autre opinion pense que la situation s’est aggravée avec la désagrégation de la Lybie, donc aujourd’hui l’instabilité de la Lybie rend encore le sahel plus dangereux, alors cette opinion s’interroge : « la communauté international avait-il seulement pensée aux répercutions de la chute de Kadhafi ? »

Aujourd’hui Kadhafi n’est plus, la Lybie devient instable et ingouvernable avec elle, le sahel devient une zone terrifiant et impossible à contrôler, cette situation est due aussi à l’absence dans cette région d’un leader de la trempe de Mouammar Kadhafi qui en sont temps avait réussi à imposé son autorité dans cette région.

De notre avis le sahel n’est pas un territoire hostile à la vie mais une région déstabilisé aujourd’hui par la complicité des certains membres des communautés locales et ceux de la communauté internationale qui sont en connivence avec certains groupes rebelles, nous faisons allusion ici au soutient de la France au MNLA, etc…

Pour sortir de cette situation, il faut d’une part résoudre tout les problèmes qui opposent les communautés locales et d’autres part que la communauté internationale cessent d’apporté son soutient aux groupes rebelles et elle doit aider la Lybie à retourner dans une situation de pays de droit avec un gouvernement stable et accepté par tous.

Non classé Djiad / Lybie / Mali / Mauritanie / MNLA / RDC / Sahel / terrorisme /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *